BP : MINAT Cameroun : Tél: (+237) 222 23 52 60 Email : sdaclminat@minatd.gov.cm
  • En ligne
  • 417


Téléchargements

La cérémonie d’ouverture officielle a eu lieu hier en présence du représentant personnel du chef de l’Etat, Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale.

 Des voix pour chanter la bonté de la Vierge Marie, mère du Fils de Dieu ressuscité. Des prières élevées vers le ciel. De l’encens et l’aspersion de l’eau bénite pour accompagner ces moments de méditation. Ce rituel de bénédiction du lieu saint sur lequel trône la statue de la Vierge avec ses 10 mètres de hauteur et au bas de laquelle se trouve une fontaine, s’est déroulé en présence de Mgr Jean Mbarga, archevêque métropolitain de Yaoundé.

 

C’était à l’occasion de l’ouverture officielle des portes du sanctuaire diocésain Marie Médiatrice d’Etoudi. Le vœu des ancêtres de la communauté Etoudi a été exaucé hier à Yaoundé. Celui de voir leur paroisse devenir un haut lieu de prière et de pèlerinage après Mvolyé. C’était au cours d’une messe pontificale célébrée par l’archevêque métropolitain de Yaoundé, Mgr Jean Mbarga.

Cérémonie au cours de laquelle, le premier fidèle de ladite paroisse, le président Paul Biya s’est fait personnellement représenter par le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji. Ont pris également part à cette célébration eucharistique, des membres du gouvernement, les autorités administratives, de nombreuses autres personnalités, ainsi que des milliers de chrétiens et pèlerins. La communauté musulmane était aussi présente à ce moment solennel.

Après avoir écouté les textes liturgiques de ce premier dimanche de Pâques, année liturgique B, Mgr Jean Mbarga dans son homélie s’est appesanti sur les secrets de la dévotion mariale. « Ô Marie Médiatrice voici ton sanctuaire. Nous te saluons aves les paroles de l’ange Gabriel et les bénédictions de Sainte Elisabeth… Comme hier au Cénacle, tes enfants célèbrent aujourd’hui ta maternité ecclésiale. Nous t’ouvrons les portes de ce sanctuaire avec nos prières abondantes », a laissé entendre le Prélat.

Comme dans le Magnificat, l’Angélus ou les Litanies, Mgr Jean Mbarga a rappelé aux fidèles que la Vierge Marie est mieux placée pour prier le Père, le Fils et le Saint Esprit. « Son intercession est particulière grâce à la communion avec son fils. Elle disperse les superbes, élève les humbles, comble de biens les affamés. Elle relève et élève. Nous devons l’associer à tous nos combats », va-t-il ajouter.

Pour le premier recteur de ce sanctuaire, l’Abbé Jean Augustin Otu Ntolo, curé de ladite paroisse, c’était un moment de gratitude à l’endroit de tous ceux qui ont œuvré pour la réalisation de ce rêve devenu réalité. Surtout Paul et Chantal Biya, le couple présidentiel pour leur sollicitude paternelle et maternelle constantes.

A un cinquième de ses réalisations, cet ouvrage divin et splendide est une réponse du ciel en cette année mariale décrétée par Mgr Jean Mbarga. Dans les jours à venir, il se veut un fleuron de l’Eglise et du tourisme au Cameroun.

 

 

 


onLoad="YoutubeGalleryAutoResizePlayer1();"

Installationgaroua.flv


/index.php/fr/le-ministere/principaux-acteurs?id=1182&videoid=39a76c82ea35f3e16de1222c3edbd2&http://localhost/index.phpoption=com_youtubegallery&view=youtubegallery&Itemid=264:http://localhost/minatd 
Voir toute la vidéothèque

Photothèque

Première session ordinaire internationale sur les services locaux
Première conférence des gouverneurs
Visite du MINATD marché de Bafoussam
Brochure de sensibilisation sur les risques d'incendie
Supports de sensibilisation ECU pour les femmes
Support ECU pour les élèves

Radio MINAT




Questions / Réponses

Quelle est la superficie de chacune des régions du Cameroun ? ( 0 )

Répondre

Que vous inspire la biométrie au Cameroun dans le processus électoral? ( 0 )

Répondre
Voir toute les questions
Page 1/3