BP : MINATD Cameroun : Tél: (+237) 222 23 52 60 Email : sdaclminatd@minatd.gov.cm
  • En ligne
  • 227

VŒUX DU NOUVEL AN : LE MINATD SACRIFIE A LA TRADITION

Le Ministre d’État, Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation a reçu le vendredi 28 janvier 2011, au Palais des Congrès de Yaoundé, les vœux de nouvel an de la part de ses collaborateurs des services centraux et locaux et des organismes sous tutelle.

Répondant à l’allocution bilan du Secrétaire Général, M. Marafa Hamidou Yaya a déclaré que plusieurs défis interpellent le MINATD en 2011.
Parmi ces défis, il ya l’accompagnement des consultations électorales prévues cette année, la poursuite de la réforme du fonctionnement du système de l’état civil national, la poursuite également de la réforme du fonctionnement des jeux. D’autres chantiers tels que la poursuite de l’assainissement et de l’encadrement du secteur des sociétés privées de gardiennage, l’accélération de la matérialisation des limites entre certaines unités administratives ou du commandement traditionnel, l’aboutissement de la réforme de la chefferie traditionnelle, la sécurisation de nos frontières internationales interpellent également le MINATD en 2011.
En matière de protection civile, le MINATD va s’atteler à la mise en place d’un mécanisme pérenne de financement dédié à la protection civile, à la construction du centre sous-régional de protection civile à Yaoundé et à la poursuite des efforts de construction des entrepôts de protection civile dans certaines de nos grandes métropoles.
Enfin, en matière de décentralisation, la poursuite de son processus d’approfondissement reste d’actualité. C’est un défi majeur. Le MINATD doit non seulement encadrer la gestion des compétences et des ressources transférées par l’État aux collectivités territoriales décentralisées, mais aussi et surtout, élaborer un programme progressif de transfert des compétences et des ressources permettant de transférer entièrement à l’horizon 2015, l’ensemble des matières retenues par la loi. Le contrôle et la sanction négative le cas échéant, des gestionnaires indélicats des deniers communaux, ne sont pas en reste dans ce volet décentralisation.