PDF Imprimer Envoyer

 

 

Point de presse du Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation à l’occasion de la mission dédiée aux urgences humanitaires induites par les inondations catastrophiques dans certaines régions du Cameroun.

 

 

Mesdames, Messieurs les journalistes et autres professionnels des médias,

il m’a paru nécessaire d’organiser ce point de presse au terme de la mission d’intervention humanitaire d’urgence que je conduis sur le terrain, suite aux inondations causées d’une part par les crues torrentielles du fleuve Bénoué dans la région du Nord et d’autre part par la rupture de certaines sections de la digue le long du Logone dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Ladite mission décidée par M. le Président de la République vise premièrement à apporter le réconfort du Gouvernement aux populations en détresse et deuxièmement part à mettre en œuvre les mesures appropriées de réponse humanitaire requises par l’évaluation rapide de la situation sur le terrain.

Cette mission ministérielle comporte outre le MINATD, un représentant du MINSANTE, un représentant du MINEPAT, un représentant du MINDEF/Corps National de Sapeurs-Pompiers, et deux représentants du Génie Militaire.

Mon propos comportera quatre articulations à savoir :

1-un l’état des lieux

2-les besoins identifiés

3- la réponse gouvernementale

4-Les actions en perspectives

 

1- l’état des lieux

a-La catastrophe de MAGA

Cette catastrophe qui n’a pas fait de victimes humaines résulte des pluies diluviennes enregistrées cette saison dans la Région de l’Extrême-Nord, avec pour conséquences de graves inondations. Le bilan provisoire fait état de plusieurs habitations et cultures détruites, de troupeaux de bétail abandonnés, de sept villages évacués ayant induit l’afflux de plus de 3000 personnes déplacées recueillies sur les sites sécurisés par les autorités administratives.

b-L’inondation dans la Région du Nord

Elle résulte des crues enregistrées dans toute la Région du Nord, avec des pics dans les départements du Mayo-Rey et de la Bénoué où 07 arrondissements connaissent une véritable situation de crise. Cette catastrophe a déjà fait 12 victimes humaines plus 01 disparu, 4 500 ménages sinistrés, pour près de 20 000 personnes sans-abri.

2-Les besoins identifiés

Les besoins identifiés sont de plusieurs ordres. Il s’agit de biens alimentaires, de médicaments, de tentes pour abri, de matelas, de couvertures, de draps, de fournitures scolaires pour élèves et de kits d’intimité pour les femmes et naturellement de la nécessité du recasement à moyen terme.

3-La réponse gouvernementale

Depuis la première alerte donnée par sa Majesté le Sultan de Pouss en date du 13 août 2012, faisant état de la montée brutale et dangereuse des eaux du fleuve Logone suite aux fortes pluies diluviennes, les autorités administratives de la Région de l’Extrême-Nord se sont fortement mobilisées pour apporter des solutions immédiates à cette catastrophe naturelle, en vue de sécuriser les populations menacées des villages Wagadougou, Blah, Meleo, Varaye, Grong, Gaya et Bégué.

C’est ainsi qu’elles ont été déguerpies en urgence et recasées en lieu plus sécurisé à savoir Pouss, Maga, Kaïkaï et Vélé. Elles ont également identifié le dysfonctionnement de l’évacuateur de crue du Mayo-Vrick, comme un des facteurs aggravant des inondations enregistrées en ce moment dans la région.

Alerté par le Gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, j’ai dépêché en urgence sur le site une mission interministérielle héliportée du 23 au 25 août 2012, à l’effet de fournir un appui méthodologique au Comité Mixte de Crise de cette Région, ainsi que l’assistance mobilisée par les pouvoirs publics en faveur des personnes déplacées.

Mais, la détérioration de la situation à Maga et l’accentuation des crues du fleuve Bénoué à Garoua ont déterminé le Chef de l’Etat à décider du déploiement de la mission que je conduis dans la Région septentrionale du pays.

Globalement, la crise bien qu’évolutive dans certains de ses aspects est étroitement contrôlée et suivie au quotidien par les instances appropriées. Une aide en vivres, en médicaments et en tentes a été fournie à nos compatriotes victimes des inondations à Maga, dans la Bénoué et dans le Mayo-Rey. Cette aide va être complétée dans les prochaines heures.

L’équipe onusienne basée au Cameroun et les autres partenaires se préparent à compléter l’effort gouvernemental aux fins d’endiguer les effets de cette double catastrophe.

4-Les actions en perspectives

Les propositions et recommandations émanant tant des autorités administratives, des forces vives que des municipalités feront l’objet d’une consolidation au niveau des experts de la mission ministérielle, pour être portées à la très haute sanction du Président de la République.

Elles tiendront compte des actions conjoncturelles liées à l’urgence et des mesures structurelles susceptibles d’inscrire l’action gouvernementale dans la durée.

Je tiens à réaffirmer la détermination du Gouvernement de la République à mettre en œuvre un dispositif de réponse efficient pour faire face à cette urgence complexe qui résulte d’une conjoncture climatique qui dépasse largement le cadre de nos frontières nationales

Je vous remercie pour votre bien aimable attention. /-

 

Mise à jour le Lundi, 01 Octobre 2012 13:05
 

Nos partenaires

Votre publicité ici Votre publicité ici Joomla templates et extensions Site des extensions de Joomla.fr Votre publicité ici Votre publicité ici Votre publicité ici Votre publicité ici Votre publicité ici Votre publicité ici